Le Soir (Bruxelles)

9juillet 2002

Condamné car " la danse corrompt les jeunes "

SIAVOSH GHAZI

TÉHÉRAN

C'est sans doute le verdict le plus insolite décidé par la justice iranienne. En effet, le tribunal de Téhéran a condamné un danseur d'aérobic à dix ans de prison conditionnels, dix ans d'interdiction de quitter le territoire iranien et surtout trois ans d'interdiction d'assister à des mariages sauf lorsqu'il s'agit de sa famille proche. Le délit de Mohammad Kordadian est d'avoir donné des cours d'aérobic à de jeunes Iraniennes, aux Etats-Unis. En fait, Mohammad Kordadian a quitté l'Iran en 1979, au lendemain de la révolution islamique.
C'est-à-dire il y a un peu plus de 22 ans. A l'époque, il était simple chauffeur de taxi dans la région de Téhéran. Lorsque je suis parti aux Etats-Unis, j'ai erré d'un Etat à l'autre. Puis, j'ai rencontré une jeune Anglaise, avec qui je me suis marié. C'est elle qui m'a appris la danse aérobic, a-t-il déclaré à la sortie du tribunal.
En quelques années, il devient une véritable star dans la communauté iranienne de Los Angeles. Il donne des cours d'aérobic aux jeunes Iraniennes parties se réfugier en Amérique. Il y a actuellement plus d'un million et demi d'Iraniens aux Etats-Unis, en particulier sur la côte Ouest. Très vite, ses cours d'aérobic enregistrés sur cassette vidéo ont traversé les océans. On pouvait les acheter sous le manteau, pour s'entraîner à la maison. De même, les télévisions en langue persane qui émettent depuis les Etats-Unis vers l'Iran ont largement diffusé ces cassettes. Ces télévisions sont contrôlées par des membres de la communauté iranienne qui ont pour la plupart quitté l'Iran après la révolution islamique.
En tout cas, après avoir passé plus de vingt ans aux Etats-Unis, Mohammad Kordadian a décidé de revenir au pays. Je voulais aller sur la tombe de ma mère et revoir mon pays, affirme le danseur. Revenu en Iran en mars dernier, il passe deux mois à visiter le pays avant d'être arrêté, pour le compte d'une justice contrôlée par les conservateurs. La justice l'a accusé de corrompre les jeunes avec ses cours d'aérobics mais aussi d'avoir consommé de l'alcool. Mohammad Kordadian rejette catégoriquement la seconde accusation. Je n'ai jamais bu d'alcool de ma vie… Quant aux cours d'aérobic, c'est du sport. Je ne pensais pas que ces cours étaient considérés par la justice comme une tentative de corruption, a précisé le danseur. En effet, les autorités iraniennes considèrent que l'islam interdit aux hommes d'être en contact avec des femmes en dehors des liens du mariage.
En tout cas, Mohammad Kordadian doit désormais rester en Iran pendant une période de dix ans. Il lui est aussi interdit de donner des cours d'aérobic ou de danser dans les mariages. Au moindre faux pas, ou plus exactement au moindre tour de hanche, il sera envoyé derrière les barreaux pour subir sa peine de dix années de prison.
Cette affaire est significative de l'attitude d'une justice iranienne contrôlée par des ultraconservateurs. Elle montre dans le même temps que les conservateurs ont de plus en plus de mal à contrôler la société. En effet, il y a encore deux ou trois ans, le jeune danseur aurait tout simplement été envoyé directement derrière les barreaux.·



Back

Download Hotmail Amazon Yahoo eBay Translate Contact us gooya 1998-2000